Menu
Coups de coeur
Vins disponibles à la SAQ
Importations privées
Palmarès Vins rosés
Meilleurs Champagnes &
   mousseux
• Vins Bio



    Services
Accord vins et mets
Veille oenologique
Portrait d'un vigneron
Recettes des chefs
Trucs & astuces
Cours sur demande
Dégustation sur demande
Services aux restaurateurs
Organisation d'événements
Formation en entreprise
Services conseil
Bulletin

 


    Références

Fiche de dégustation
Tableau des millésimes
Guide des restaurants
Recommandations livres
Message aux producteurs
Commanditaires
Offre publicitaire
Trousse Média
Répertoire et liens utiles


    L'univers du vin
Les régions viticoles
Les arômes du vin
Les cépages
La classification des vins
Les étiquettes
Les millésimes
La cave à vin et la préservation

La dégustation du vin
Le service du vin

    Réseau international d'amateurs et de professionnels passionnés des vins!
  Accueil   |   À propos de nous   |   Devenez membre   |   Bulletin   |  Certificat cadeau   |   Contact

 

    VIN BLANC ET MAL DE TETE  

B
lanc sur rouge rien ne bouge, rouge sur blanc tout fout le camp. Vous connaissez peut-être cette expression typiquement française qui nous fait comprendre que le vin blanc doit être bu avant le vin rouge au cours d’un repas sous peine, entre autres, de maux de tête.

Pas d’explication scientifique sur cette chronologie de la dégustation, en revanche on s’est demandé pourquoi le vin blanc avait la réputation, comme le rosé, de donner même bu seul, des maux de tête à certains. Dans un excellent dossier sur les rapports entre le vin et la santé, on nous explique qu’on a longtemps pensé que le responsable c’était l’anhydride sulfureux. C’est un dérivé du soufre qui possède des propriétés antiseptiques et antioxydantes, il permet de stabiliser le vin et empêche le sucre de fermenter. On en met plus dans les vins liquoreux, les blancs moelleux et dans les rosés que dans les vins rouges.

En fait malgré les études, on n’est pas vraiment sûr que le responsable soit ce soufre. Sauf chez les personnes particulièrement sensibles. Et si c’est votre cas, vous pouvez faire un test, mangez des abricots secs, ils en contiennent également, vous devriez donc avoir mal à la tête.
Autres accusés; les tanins. On les trouve dans la peau des raisins et normalement il y en a plus dans les vins rouges que dans les blancs… alors là aussi mystère!

Mystère chez nous, mais peut-être pas chez les anglo-saxons. Le QDM nous apprend que chez eux, il existe un syndrome dont on ne parle jamais en France le Red Wine Headache Syndrome. Autrement dit le mal de tête du au vin rouge. Et là, les tanins seraient peut-être responsables. Mais si c’est le cas, les Britanniques et les Américains devraient aussi avoir leur mal de tête après avoir mangé du chocolat ou but du thé, car ils sont également très riches en tanin. On peut imaginer que si les british avaient mal à la tête après chaque tasse de thé ça se saurait!

Quoiqu'il en soit, voici un petit truc qui peut vous aider à atténuer vos maux de tête, qu'ils proviennent de la consommation de vin rouge, de blanc ou de rosé. Buvez de l'eau! Idéalement en même quantité que le vin. Ayez toujours un verre d'eau à votre table et buvez-en régulièrement au cours de votre repas ou de vos dégustations.

 


     Les chroniques précédentes  

Pour prendre connaissance des chroniques précédentes cliquez ici.

 

     L'univers du vin

Vous pouvez également consulter les rubriques suivantes de l'univers du vin:

 

 

Copyright © 2005 - 2009 alain.lebel.net / All rights reserved