Menu
Coups de coeur
Mot du sommelier
Cours sur le vin
Activités de dégustation
L'univers du vin
Accord vins et mets
Recommandations de vins
Portrait d'un vigneron
Recettes des chefs
Trucs & astuces
Devenez membre


    Services
Veille oenologique
Cours sur demande
Dégustation sur demande
Services aux restaurateurs
Organisation d'événements
Formation en entreprise
Services conseil
Voyages viti-vinicoles
Bulletin


    Références
Fiche de dégustation
Tableau des millésimes
Guide des restaurants
Message aux producteurs
Membres corporatifs
Commanditaires
Trousse Média
Répertoires et liens utiles

    L'univers du vin
Les régions viticoles
Les arômes du vin
Les cépages
La classification des vins
Les étiquettes
Les millésimes
La cave à vin et la préservation

La dégustation du vin
Le service du vin

    Réseau international d'amateurs et de professionnels passionnés des vins!
  Accueil   |   À propos de nous   |   Devenez membre   |   Bulletin   |  Certificat cadeau   |   Contact

La petite histoire...
   d'une grande dégustation!

    par Alain Lebel 


P
as moins de 10 millésimes du « Clos de Tart » à l'honneur, préparés et présentés par Sylvain Pitiot, régisseur depuis 1996 de ce merveilleux domaine Bourguignon, lors de cette inoubliable dégustation du 2 février dernier. Une expérience sensitive et émotive à travers laquelle on a pu remonter le temps du millésime 2005 jusqu'à l'année 1996.

Cette journée-là, je me suis senti béni de plusieurs façons. Béni tout d'abord de faire ce métier qui me permet d'apprécier des vins de si grande qualité, béni également de pouvoir assister à cette dégustation, fruit du travail de M. Luc Provencher de l'Agence Charton Hobbs, qui représente ce Domaine et qui a fait un boulot remarquable pour mettre en place cette dégustation verticale anthologique. Béni aussi, de cette opportunité de flirter avec ce que la Bourgogne a à offrir de meilleur, de la chance de pouvoir regarder, sentir et goûter des vins marqués par leur terroir, leur millésime, et par le talent des gens qui oeuvrent à faire de ce vin, un nectar si unique.

Mais tout d'abord, afin de mieux comprendre, quelques mots sur la Bourgogne…
Pourquoi cette région vinicole suscite t’-elle tant d'émotions, tant d'envie partout à travers le monde? Mentionnons tout d'abord que dans cette région vinicole, qui figure parmi les plus anciennes et les plus illustres de la planète, les vinificateurs sérieux consacrent leur vie à la protection de leur lopin de terre, pour préserver la complexité et l’infinie subtilité du terroir. Aucun autre vin n’exprime son appartenance géographique comme celui de la Bourgogne et c’est cette qualité qui inspire le respect de ses nombreux inconditionnels.

Il est dit qu’en Bourgogne, le terroir parle comme nulle part ailleurs. Et la vigne est son interprète. C’est pourquoi les amateurs de vins bourguignons se plaisent tant à explorer les différences qui existent entre les vins d’un vignoble et ceux d’un autre. Après tout, c’est en Bourgogne que la notion de terroir a vu le jour. En Bourgogne, le terroir est d’une telle importance que le producteur se fait discret et laisse toute la place au vignoble. On y cultive le pinot noir et le chardonnay, deux cépages connus pour leur extraordinaire capacité à exprimer l’essence du terroir. D’un village à l’autre, d’un vignoble au vignoble voisin et parfois même d’un rang de vignes au suivant au sein d’une même parcelle, le vin de Bourgogne possède une personnalité qui lui est propre et que l’on est en mesure de reconnaître.

Clos de Tart, un merveilleux domaine…
Un domaine composé de 7 hectares et demi en un seul tenant et dont le vignoble est entouré d’un mur formant un « Clos ». Depuis 1932, la famille Mommessin en est l’unique propriétaire, ce qui fait de ce domaine un monopole. Localisé au cœur de la Côte de Nuits à Morey-Saint-Denis chez l’un des cinq Grands Crus de ce village, le Clos de Tart est dirigé depuis 1996 par Sylvain Pitiot. Le vignoble est âgé d’environ 55 ans et la sélection massale est pratiquée pour perpétuer un patrimoine génétique propre au pinot noir du Clos de Tart. La viticulture se fait par production intégrée c’est à dire à la fois écologique et un peu biodynamique dans le respect du terroir et de l’environnement global.



Et maintenant, parlons du vin...
Sylvain Pitiot sépare les dix millésimes que nous avons à apprécier en deux types, soit ceux provenant de millésimes dits classiques, 1996-1998-1999-2001-2004; et ceux de millésime plus chaud et sec et de récolte précoce, soit les 1997-2000-2002-2003-2005.

Débutons par le 1996.
Un vin exceptionnel! Dans mon verre brille une robe rubis intense aux reflets grenat. Le nez discret, s’ouvre dans le verre sur des notes de torréfaction, une pointe d’eucalyptus, puis viennent les fruits rouges. L’attaque est franche et gourmande. Merveille d’équilibre de la prise en bouche jusqu’à l’extinction des feux. Et ça dure, ça dure. Que dire? Rien. Le temps s’arrête. Juste une larme d’émotion.

Puis, le 1997.
Incroyablement élégant, intense et tout en finesse. Malgré son âge, il fait preuve de beaucoup de charme avec ses flaveurs de pruneaux, de cerises, ses notes évolutives, ses nuances de vanilles et son boisé parfaitement intégré. La bouche s'exprime dans un équilibre parfait et se distingue par sa formidable texture.

Viens ensuite le 1998.
Issu d’un millésime classique en Bourgogne, il se distingue par une attaque fraîche et une texture encore astringente provenant de ses tanins qui ont encore besoin de temps pour s’intégrer. On y retrouve des aromes de griottes sauvages, de cassis, de cacao puis de réglisse. Ce 98 vit une période ingrate, mais dans quelques années, lorsqu’il aura intégré son élevage, il pourra alors révéler son vrai profil. Remarquable persistance des saveurs.

Suivi du 1999.
Le 1999 se distingue avec un nez grisant, exprimant des parfums de cerise et de petits fruits rouges. La netteté et la précision des arômes sont remarquables. Beaucoup de matière, mais aussi beaucoup de finesse et d'amplitude. La persistance des flaveurs est éblouissante et cette finale tout en fruit qui s'étire... Incroyable!

Et le 2000.
Il présente une belle robe vive et soutenue. Le nez est frais et fruité, exhalant des odeurs de cerise avec des notes de tabac. En bouche, bien que démontrant un bel équilibre entre la matière et l'acidité, il semble un peu plus rigide et exprime un beau potentiel de développement. Encore une fois, la finale très longue étonne et charme.

Arrive le 2001.
Le plus classique du lot. Une robe brillante et lumineuse, un nez s'exprimant avec finesse et élégance sur des effluves de petits fruits rouges, de cerise, et de fleurs rehaussés par un boisé très intégré. Envoûtant et somptueux en bouche, il dévoile des flaveurs persistantes de fruits et de fleurs comme la pivoine et la rose. Du velours en bouche, de la dentelle en bouteille.
Splendide!

Suis le 2002.
Wow! Fascinant. Une robe rubis scintillante nous invite à humer ce vin charmeur aux parfums de cerise kirsch et de fruits noirs rehaussés d'un fin boisé et de touches de moka. Une amplitude incroyable, beaucoup de matière, une texture de velours et une acidité merveilleuse qui équilibre parfaitement ce vin qui a encore de très nombreuses années à vivre. Une persistance des flaveurs ahurissante, une complexité étonnante et une finale inouïe. Énorme potentiel!

Quant au 2003.
Atypique et exubérant! Millésime solaire oblige, on lui reconnaît des accents de sudiste. Tout de même, le Clos de Tart 2003 présente beaucoup de maturité et de ce fait un haut degré alcoolique, soit environ 15 degrés. Beaucoup de matière, beaucoup de fruits, tels que cerise et pruneaux, accompagnés de touches de poivre noir et de réglisse. Il aura besoin de beaucoup de temps pour atteindre son apogée, peut-être plus de 20 ans. J'espère vivre assez vieux pour y goûter à ce moment-là!

Talonné par le 2004.
Droit comme un chêne, il vivra vieux! D'une netteté éblouissante, d'une précision chirurgicale, d'une vivacité exemplaire, c'est un bourgogne très réussi, très prometteur. Encore là, la persistance des flaveurs est extraordinaire et le charme de ses parfums de cerise, de fumée et de tabac fin est incomparable. Il se distingue par un nez très élégant d'une grande complexité et par une texture en bouche d'une amplitude que seuls les grands Bourgognes savent atteindre.

Et la grande finale, le 2005.
Quel vin! Quelle émotion de réaliser que l’on retrouve réunis dans une même bouteille, un grand millésime, un grand terroir, un grand cépage, et le talent d’un grand vigneron! Le résultat est plus que prometteur et les mots arrivent à peine à traduire la grandeur de ce que deviendra ce vin. Tiré directement des fûts, l’échantillon que nous avons eu la chance d’apprécier laisse présager la venue d’un grand vin qui marquera les annales viticoles de la Bourgogne. Impressionnant!

À la lumière de cette dégustation, une fois de plus, la démonstration est faite que pour livrer le plein potentiel de leurs expressions, les grands vins de Bourgogne ont besoin d’un temps de vieillissement adéquat. Vous pouvez les consommer rapidement si vous le voulez, mais les émotions qu’ils sont capables de susciter valent la peine de les attendre au moins une décennie lorsque ce n’est pas deux. Ce n’est qu’à ce prix que l’on peut vraiment comprendre ce qu’est un grand vin de Bourgogne. Ici, sont encore disponibles à la SAQ les millésimes 2001, 2002, 2003 et le 2004 sera disponible sous peu. Quitte à vous mettre à plusieurs, je vous invite à vous procurer une bouteille d’un de ces merveilleux vins et de la mettre en cave quelques années… et là… vous vivrez l’émotion!

Merci à Sylvain Pitiot, d'avoir fait naître un si beau nectar et d’avoir résisté aux chants des sirènes « nouveau mondialiste » en préservant cette grande tradition bourguignonne et ce savoir-faire si unique. On ne peut qu’être admiratif devant ces expressions uniques d’un génie viticole aussi rétif à la standardisation.

-----------------------------------------

Pour voir la version imprimable de cet article en fichier pdf, cliquez ici.

 
     Les chroniques précédentes  

Pour prendre connaissance des chroniques précédentes cliquez ici.

 

     L'univers du vin

Vous pouvez également consulter les rubriques suivantes de l'univers du vin:

 

 

Copyright © 2004 - 2007 alain.lebel.net / Tous droits réservés